Economie verte

  • Economie verte

  • Définition

    L’Economie verte est liée avec le développement durable. L’atteinte des objectifs du développement durable passe par le verdissement de l’économie. Par définition, l’économie verte est un catalyseur de développement durable, en ce sens qu’elle favorise la promotion de mode de consommation et de production durable. « Economie verte » et « croissance verte » sont actuellement des expressions à la mode. Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, l’économie verte est une économie qui engendre une amélioration du bien-être humain et de la justice sociale, tout en réduisant sensiblement les risques environnementaux et les pénuries écologiques. Elle concerne des activités et modes de consommation qui induisent des dégradations limitées sur l’environnement. L’économie verte peut être considérée étant des caractéristiques suivantes : un faible taux d’émission de mangrove, une utilisation inclusive et rationnelle des ressources naturelles. L’économie verte est une économie qui promeut le bien-être social des hommes, l’équité, le respect du genre tout en faisant sorte que les ressources naturelles ne soient pas détruites de façon irréversible. La protection de l’environnement, la gestion des ressources naturelles (ressource en eau, maîtrise de l’énergie renouvelable) sont les principaux grands ensembles des activités de l’économie verte.

    L’importance de l’économie verte

    La croissance des recettes et la création d’emploi et la création d’emplois sont favorisées par des investissements publics et privés caractérisés par une meilleure utilisation des ressources, la lutte contre le changement climatique, une réduction des émissions de carbone et des déchets et de la pollution, une prévention de la perte de biodiversité et de la dégradation des écosystèmes. Les technologies et les industries vertes sont dans la croissance verte le moteur de la croissance  économique nationale. En tout, c’est un vecteur essentiel de lutte contre la pauvreté.

    Economie verte, un moyen de lutte contre la pauvreté

    Elle représente une opportunité pour les pays à faibles revenus où les biens et les services environnementaux permettant une composante majeure des moyens d’existence des communautés rurales pauvres et où l’environnement ses services les protègent en cas des catastrophes naturelles et de chocs économiques. Une gestion judicieuse des ressources naturelles et des écosystèmes engendre des résultats positifs  dans la réduction de pauvreté à l’exemple  de l’exploitation des produits non-ligneux  menant à la création d’emplois et à l’accroissement des revenus au bénéfice de nombreuses personnes, surtout en milieu rural.

    Les conditions de la transition vers l’économie verte

    Pour créer des conditions favorables au développement de l’économie verte. Il y en a des actions qui sont nécessaires comme sur les changements dans la politique budgétaire, les réformes et la réduction des préjudiciables à l’Environnement, le ciblage des investissements publics sur des secteurs clés écologiques, la prise en compte de l’environnement dans les marchés publics, l’amélioration des règlements et des législations environnementaux à travers le renforcement de leur application, et des formations aux acteurs et mieux d’une dose de communication.

 

Acteurs et institutions

Pas de résultats

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2019