Biodiversité

  • Biodiversité

  • Madagascar figure parmi les 10 hots spots de la diversité biologique mondiale et possède de différents types d’écosystèmes les plus riches du monde. Son isolement géographique jumelé à l’existence d’une grande variété de microclimats a permis le développement de formes de vie endémiques qui ont façonné les écosystèmes terrestres et marins de l’île et sont à l’origine de certaines espèces les plus rares au monde. Actuellement, l’écosystème Malgache compte d’environ 12 000 espèces de plantes, 363 espèces de reptiles, 238 espèces d’amphibiens, 283 espèces d’oiseaux, 165 espèces de poissons et 99 espèces de lémuriens (Goodman et Benstead 2005). La biodiversité de Madagascar continue de faire face à des pressions anthropiques grandissantes qui l’amenuisent. Ainsi, le Projet « Conservation des Espèces Clés, Endémiques Menacées et de Valeur Economique» ou «Conservation of Keys, Threatened Endemic and Economically Valuable Species » (COKETES) a initié une approche innovante basée sur l’Espèce et la vulgarisation des stratégies locales participatives qui complète l’approche « écosystème » pour renforcer la conservation et l’utilisation durable de la Biodiversité. Le Projet est issu d’une collaboration entre le Fond de l’Environnement Mondial/Organisation des Nations Unies pour l’Environnement (FEM/ONU-Environnement) et le Ministère de l’Environnement, de l’Ecologie et des Forêts (MEEF), qui conclut des sous-contrats avec des Organismes de support, des partenaires de coopération et des chercheurs. Le Projet COKETES est mis en œuvre dans 17 sites situés dans 11 Régions de Madagascar incluant 12 Aires Protégées réparties sur 9 Régions. Ils sont localisés dans des régions écologiques différentes ayant des contextes écologiques, sociaux et économiques variés (Ouest, Nord-Ouest, Est, Sud Est et Hauts Plateaux de Madagascar). Le projet développe les connaissances économiques et scientifiques concernant les espèces cibles, afin d’assurer leur conservation et leur utilisation durable, en développant des motivations durables pour la population locale pour qu’elle appuie la conservation, en améliorant ses moyens de subsistances et en assurant une participation effective des acteurs à toutes les étapes de la conception et de la mise en œuvre du projet. Les stratégies seront distribuées et partagées aux différents acteurs à différent niveaux en vue de contribuer à la gouvernance de la biodiversité. Conservation des espèces clés, endémiques, menacées et de valeur économique

 

Acteurs et institutions

Responsive image

Conservation des espèces clés, endémiques, menacées et de valeur économique

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2019