Aires Protégés

  • Aires Protégés

  • Définitions C’est un territoire géographiquement délimité (terrestre, marin, côtier, aquatique, intertidale ou subtidale) dont les composantes présentent une valeur particulière notamment biologique, naturelle, esthétique, morphologique, historique, archéologique, cultuelle ou culturelle, particulière nécessitant une préservation multiforme pour servir l'intérêt général du pays.

    Objectifs du Système des Aires Protégées de Madagascar
    • Conserver l’ensemble de la biodiversité de Madagascar, en particulier les écosystèmes, les espèces et les variabilités génétiques.
    • Mettre en valeur le patrimoine naturel et culturel, l’éducation et la recréation des citoyens et des visiteurs ;
    • Mettre en valeur la biodiversité par la recherche ;
    • Maintenir les services écologiques et l'utilisation durable des ressources naturelles pour la réduction de la pauvreté ;
    • Conserver et valoriser le patrimoine culturel malgache ;
    • Promouvoir l’écotourisme ;
    • Contribuer au développement économique et social pour les générations futures par la conservation et l'utilisation des ressources naturelles renouvelables et non renouvelables
    Code des Aires Protégées
    • Toutes les Aires Protégées sont régies par le Code des aires protégées de 2015, Loi 2015-005 du 26 février 2015.
    • Le décret N°2017- 415 du 30 mai 2017 fixant les modalités et les conditions d’application de la Loi 2015-005.
    Les Aires protégées par catégorie IUCN Catégorie I : réserve naturelle (RNI) : tahirin-javaboaary Catégorie II : Parc National ou Parc Naturel (PN) : Valanjavaboaary Catégorie III: monumentnaturel (monat) : tahirimbakoka voajanahary Catégorie IV: réservespéciale (rs) : tahirinjavaboaarymanokana Catégorie V: paysageharmonieux protégé (php) :tontolomirindravoaaro Catégorie VI : réserve deressourcesnaturelles(rrn) : tahirin-karena Voajanahary. Catégories IUCN des AP (Article 10 du COAP)
    • Préserver les écosystèmes, le regroupement d’espèces endémiques menacées dans un espace sauvage Maintenir les ressources génétiques et biologiques ; Conserver les milieux naturels exemplaires à des fins d’étude scientifique, Valoriser les rites et la coutume malgache pour conserver les aires et les ressources sauvages sacrées.
    • Protéger des régions naturelles et des paysages d’importance nationale, régionale ou communale à des fins écologiques spirituelles, scientifiques ; éducatives récréatives et/ou écotouristiques ;
    • Perpétuer dans des conditions aussi naturelles que possible des exemples représentatifs de régions physiographiques, de communautés biologiques de ressources génétiques et d’espèces de manière à garantir une stabilité et une diversité écologique ;
    • Satisfaire les besoins des populations riveraines, par l’utilisation durables des ressources
    • Garantir et maintenir les conditions d’habitat nécessaires à la préservation d’espèces, de groupe d’espèces, de communautés biologiques ou d’éléments physiques importants du milieu naturel
    • Protéger ou préserver des éléments naturels particuliers exceptionnels du fait de leur importance naturelle ou du caractère unique ou représentatif ou de leur connotation spirituelle et
    • Préserver la biodiversité et les valeurs culturelles qui y sont associées, tels que les derniers vestiges de forêt naturelle, les sites sou forêts sacrées (tels que les fady), et les sites archéologiques historiques ou à valeur esthétique particulière.
    • Maintenir la diversité du paysage ainsi que des écosystèmes associés,
    • Maintenir l’interaction harmonieuse de la nature et de la culture, en garantissant le maintien des formes traditionnelles d’occupation naturelle
    • Promouvoir les modes de vie durables et les activités économiques en harmonie avec la nature préservant de l’identité socioculturelle et des intérêts des communautés concernées. Assurer la protection et le maintien à long terme de la diversité biologique et des autres valeurs naturelles du site ; Protéger les ressources naturelles contre toutes formes d’utilisation susceptibles de porter préjudice à la diversité biologique Utiliser les ressources naturelles renouvelables dans l’intérêt de la population locale

 

Acteurs et institutions

Pas de résultats

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2019