Nomination du nouveau Directeur Général de Madagascar National Parks

Nomination du nouveau Directeur Général de Madagascar National Parks

 

Une dernière ligne droite pour le Directeur Général par intérim de la MNP avant le début d’un nouveau défi pour la gestion et le développement de la biodiversité de Madagascar.

 

La nomination officielle du nouveau Directeur Général de Madagascar National Parks s’est déroulée le 20 décembre 2019 dans les locaux de la MNP, située à Ambatobe dans l’après-midi vers 15h21mn.

Après environ six mois de fonction en tant que Directeur Général par intérim  à partir du 29 mai 2019, Monsieur Mamy RAKOTOARIJAONA a été proclamé Directeur Général de la MNP, en présence de plusieurs cadres issus des domaines liés aux activités de l’association.

 

Durant la cérémonie, des discours honorifiques, notamment à l’estime du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Monsieur Alexandre GEORGET, à qui la présence s’avère primordiale étant lui-même Président du Conseil d’Administration de la MNP, se sont succédés après la proclamation du procès-verbal énoncé par le Chargé des Affaires Juridiques. A  savoir également celui d’un membre de l’Assemblée des Zokiolona, l’éminent Gasy TSARA, qui a fait preuve d’un art oratoire faisant appel à une phatique d’ouverture avant l’ébauche au vif du sujet.

Le processus de recrutement initié par les membres de l’Assemblée Général et du Conseil d’Administration de la MPN a prôné que Monsieur Mamy RAKOTOARIJAONA a été celui qui a franchi le seuil des critères nécessaires pour occuper la fonction.

De par ses vingt années d’expériences dans la gestion de la biodiversité, il est qualifié expert du domaine étant donné son titre de docteur en Gouvernance forestière. En plus de son expertise professionnelle en la matière, il est davantage classé comme nageur de haut niveau ayant déjà remporté le championnat de Madagascar.

Lors de son discours, il a surtout évoqué la notion de collaboration étroite entre tous les acteurs œuvrant pour la sauvegarde du patrimoine naturel malagasy.

Parmi ses préoccupations, il a particulièrement allégué l’importance d’une culture de conservation portant sur trois concepts fondamentaux qui englobent vie, nation et biodiversité. A noter que ces trois entités sont carrément interdépendantes pour la pratique d’une bonne gestion contribuant aux principes du développement durable.

Evenements

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2020