Résilience des paysages face au changement climatique et des moyens d’existence améliorée: 2 districts Mampikony et Port Bergé, Région Sofia en tirent profit

Résilience des paysages face au changement climatique et des moyens d’existence 	améliorée: 2 districts Mampikony et Port Bergé, Région  Sofia en tirent profit

Pour mieux respecter le cadre des priorités du développement durable, la commission de l’océan indien a reçu un financement auprès de la BAD ou Banque Africaine de Développement pour la réalisation du projet « Forest and Farm Facility (FFF) ou mécanisme Forêts et Paysans ».Une conférence de presse a été faite aujourd’hui 04 Novembre 2019 à l’hôtel du Louvre Antaninarenina. La Plateforme Nationale Femme, Développement Durable et Sécurité Alimentaire(PNFDDSA) en collaboration avec la FAO, le GIZ et la Commission de l’Océan Indien, est l’une des principales prestataires qui joue un rôle pour son exécution. La PNFDDSA a signé une convention avec la FAOsur le projet FFF. La réalisation du projet se fera ce mois de Novembre, avec une durée de huit (8) mois(Novembre 2019- Juin 2020). Pour  sa mise en œuvre, ce projet se fera dans deux districts Mampikony et Port Bergé de la région de SOFIA.

Des producteurs forestiers et agricoles, notamment defemmes malagasy, et des institutions de peuples autochtones sont renforcés dans leurs capacités d’action et d’organisation collectives autour de la lutte contre le changement climatique etla sécurité alimentaire.A ce propos, pour expliquer la faible participation desfemmes aux processus politiques, allusion est souvent faite aux faibles capacitésdesfemmes dans plusieurs domaines d’importance, la PNFDDSA a pour objectif de promouvoir le rôle et la contribution des femmes dans le développement durable et la sécurité alimentaire.Une mobilisation, une formation et une sensibilisation ciblée pour promouvoir l’approche « Genre et développement », « Genre et Climat », « Genre et Agriculture », « Genre et Santé », « Genre et Alimentation ».

Au sens large, Les femmes font face en outre à de nombreuses inégalités par rapport aux hommes, qui freinent leur potentiel dans le développement de l’économie.Ces nombreuses inégalités engendrent de grande pertes au niveau de la production agricole et sont aussi une entrave la croissance économique et à l’atteinte de la sécurité alimentaire. L’inégalité hommes-femmes est un frein au développement et à la sécurité alimentaire.Les femmes comblent le fossé entre les hommes et les femmes pour soutenir le développement.Ce rapport a été l’un des catalyseurs de la prise de conscience du rôle clé des femmes.

Pour agir de manière adaptée aux différents besoins, le FFF priorise l’accroissement des capacités entrepreneuriales et techniques des cibles à travers l’agriculture et en fonction des variations climatiques. L’emplacement d’une antenne régionale  sera installée dans différentes régions qui sont Analamanga, Vakinakaratra,Menabe,Amoron’i Mania et Boeny selon madame Noasilalao Nomenanjanahary Ambinintsoa Lucie, présidente nationale de l’association des femmes, développement durable et sécurité alimentaire après la mise en œuvre du FFF.

Evenements

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2019