Reconstruction du Rova d’Antananarivo : arrivée des palissandres saisis

Reconstruction du Rova d’Antananarivo : arrivée des palissandres saisis

« Pour arriver au développement du Pays, il faut toujours retourner à la source », comme l’a annoncé solennellement, le Président de la République de Madagascar lors du culte qui s’est tenu le 27 janvier 2019 dernier, dans le temple « Anaty rova ».

Cette année, pour sa typique rénovation lancée depuis, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable agit par la participation matérielle, en termes de bois de palissandre, pour le Palais de la Reine sis  dans la ville des Milles. Après de longs efforts et grâce aux fruits de toute une coordination des travaux au sein du MEDD, et se lançant constamment, dans la lutte contre l’exploitation illicite de bois précieux dans les régions Boeny et Atsimo Andrefana et d’autres encore, le Département a obtenu gain de cause pour leurs saisis.

Au vu de ces résultats probants qui n’ont connu aucun ménagement d’effort de toutes les branches qui en sont concernés directement ou indirectement, en voici une partie des 350 m3 de palissandre, avec celui  des bois parvenus du Besakana qui ont été réceptionnés par le Commandant des forces de développement (Cofod) à Andranoambo, sur la route digue.

« L’objectif de ces bois précieux vont être utilisés pour finaliser les travaux de reconstruction du Palais royal et qui fait partie de la contribution du MEDD, à ce titre », a fait savoir Monsieur Alexandre GEORGET, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, lors d’une conférence de presse qu’il a tenu le jour même, sur les lieux. En ce sens, il a souligné que le Ministère de la Communication et de la Culture va les prendre en charge. A noter que ce projet a reçu l’aval du Conseil des Ministres du 09 octobre dernier. A lui, de poursuivre que « les restes des bois qui ne serviront pas à la construction du Rova d’Antananarivo feront l’objet d’un appel d’offre auprès des artisans malgaches locaux ».

Il faut retenir qu’avec une propriété de plusieurs hectares, le Rova de manjakamiadana est un édifice majeur qui mérite une grande conservation. Une relique historique incroyable, étant aussi un lieu sacré pour les malagasy, là où tout un chemin est tracé depuis l’époque royale. Avec lequel il tisse en même temps, nos liens, et forme en tout, ce qu’est « la diversité culturelle malagasy ».

Evenements

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2019