Coup d’envoi à Antananarivo du Programme préparatoire de la Commission de l’Océan Indien (COI), en vue d’accéder aux financements du Fonds Vert pour le Climat

Coup d’envoi à Antananarivo du Programme préparatoire de la Commission de l’Océan Indien (COI), en vue d’accéder aux financements du Fonds Vert pour le Climat

Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable de Madagascar, par le biais du Bureau National des Changements Climatiques, du carbone et de la REDD+, a organisé un atelier national de consultation avec toutes les parties prenantes malgaches le 10 septembre 2019, à Analakely.

Cette fois, il ambitionne à l’élaboration d’un portefeuille d’investissements climatiques qui sera porté par la suite, par la Commission de l’Océan Indien en vue d’obtenir des Financements du FVC.

Dans le cadre du programme préparatoire de la COI à l’accès au Fonds Vert pour le Climat (FVC), la Consultation de toutes les parties prenantes nationales et un préalable indispensable pour l’identification des besoins nationaux prioritaires qui pourraient être couverts par des programmes régionaux portés par la COI. Pour ce faire, cette consultation nationale est menée avec plus d’une trentaine d’acteurs malgaches actifs dans le développement bas carbone et l’amélioration des populations et des écosystèmes les plus vulnérables.

« Le pays se doit de disposer d’une trésorerie spéciale sur les enjeux du Changement Climatique dédiée par le Fonds Vert pour le Climat, étant donné que nos ressources naturelles possèdent les potentialités nécessaires pour l’atténuation de ce fléau, à l’aide des énergies renouvelables dont l’air, le vent et les courants d’eau, ainsi que les Forêts. Et que principalement, les Forêts localisées sur nos terres sont un moyen de stockage pour l’absorption du Gaz Carbonique dans l’air auquel nous respirons », a expliqué Madame Lovakanto, Directeur du Bureau National du Changement Climatique, du Carbone et de la REDD+.

A l’échelon national,  il s’agit aussi de la mise en place de l’entité accréditée pour le programme pays et comme surtout, la Grande île va entamer la « readiness » qui vise l’approbation du Budget de 300.000 USD pour 12 mois, du mois de juin 2019-juin 2020et ce, en étroite collaboration avec les îles voisines.

A l’issue de cet atelier, ces priorités nationales seront discutés à l’échelle régionale au sein de la COI afin que ses Etats membres puissent concrétiser toutes ses idées de projet, en un programme régional d’investissements robustes. Il y a aussi l’identification et la nomination des potentiels candidats à l’accréditation. Les investissements climatiques identifiés et jugés prioritaires au niveau de la COI vont constituer un programme régional prioritaire de l’Océan Indien auprès du FVC. Etant donné que nous faisons partie de la COI, il est à préciser que nous collaborons effectivement, avec la « readiness »qui se trouve et présente à cette toute autre dimension.

Evenements

Thématiques

Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, © 2019